LES NOUVELLES DE L’ARTISAN



Comment déceler les signes liés au vieillisement

Mère âgée et fille ensemble

Avec l’âge, on devient de moins en moins autonome. Cela peut survenir brutalement à la suite d’un accident, mais aussi s’installer de façon progressive. La personne âgée semi-autonome peut souffrir de certaines incapacités et déficits auxquels peuvent s’ajouter des maladies et conditions chroniques. Il s’agit d’une évolution naturelle qui résulte du vieillissement, entraînant des modifications tant physiques que comportementaux. Il existe de nombreux symptômes trahissant la perte d’autonomie. Il est alors important, pour l’entourage, d’identifier les premiers signes afin de prendre les bonnes mesures et d’améliorer la qualité de vie de son parent

Singnes et symptômes qui témoignent d’une perte d’autonomie

Bien souvent, la famille se demande si son parent va réellement bien, s’il est en sécurité dans sonenvironnement actuel, comment faire pour savoir ? Quoi surveiller ?

1. Déplacements, équilibre et chute

La personne âgée à de la difficulté à se lever, elle marche plus lentement, trébuche, réduit ses déplacements au strict nécessaire et tout mouvement nécessite visiblement un effort. Avec l’âge, on perd sa force musculaire, sa souplesse et le sens de l’équilibre. Certains médicaments peuvent également perturber l’équilibre. Le danger, c’est la chute pouvant entrainer un risque notable de fracture ou une blessure grave et invalidante. Les chutes, même sans gravité, sont un signal qui ne doit pas être ignoré. Elles sont l’un des premiers éléments qui indiquent que l’autonomie de la personne âgée est en train de se réduire. Les chutes peuvent être dues, par exemple, à une baisse de l’acuité visuelle ou à une faiblesse musculaire, trouble de l’équilibre et amener la personne âgée à s’isoler.

2. Changement des habitudes alimentaires et perte de poids

Il est normal avec l’âge d’avoir moins d’appétit. L’organisme vit au ralenti, le goût pour les aliments se perd. La
personne âgée a normalement un appétit moindre et se sent plus facilement rassasiée. Elle peut donc perdre
un peu de poids sans que cela soit source d’inquiétude. Une perte de poids supérieure à 5 % en trois mois, ou à
10 % en six mois, doit alerter les proches. Les conséquences peuvent être aggravées par des difficultés à faire
ses courses ou encore à cuisiner.

3. Diminution de l’hygiène

Les travaux ménagers sont souvent les premiers à pâtir du vieillissement. Douleurs et raideurs articulaires,
faiblesse musculaire, altération de la vision rendent ces actes difficiles à effectuer. Puis c’est l’hygiène
quotidienne qui se trouve perturbée. L’affaiblissement physique vient petit à petit empêcher
l’accomplissement d’actes simples du quotidien comme le ménage ou les soins personnels.

4. Fatigue anormale

Certains signes de fatigue doivent retenir l’attention : si la personne âgée somnole souvent dans la journée, si
elle se dit fatiguée au réveil ou épuisée dans la journée sans effort particulier, cela peut être le signe de
troubles du sommeil, d’une anémie, d’une malnutrition, de douleurs chroniques ou d’un état dépressif, par
exemple.

5. Problèmes de mémoire

Chacun le sait, la mémoire se détériore avec l’âge. Certains oublis sont bénins et occasionnels comme ne plus
se souvenir du nom d’une connaissance ou d’un mot. En revanche, d’autres peuvent engendrer des
comportements à risque. (hyperlien signes et symptômes de l’Alzheimer)

6. Isolement social

Votre parent s’isole progressivement, ne fait plus d’activités extérieures ou vous appelle de moins en moins.
Ces comportements sont issus bien souvent de la combinaison de la fatigue, des difficultés à se déplacer, de la
baisse des capacités d’audition qui nuit à l’intérêt pour les conversations. L’isolement peut être aussi un signe
de dépression.

Retour.

  • Réserver une visite

    Réserver une visite